4 questions à l’écologue Guillaume Wetzel, en charge du suivi des tritons en forêt de Verrières

© William Beaucardet pour Ile-de-France Mobilités

Plusieurs opérations destinées à préserver l’habitat des tritons et ainsi garantir leur survie sont menées dans la forêt domaniale de Verrières, à proximité du futur atelier-garage de la ligne. Nous avons posé 4 questions à Guillaume Wetzel, ingénieur écologue en charge de ces aménagements et du suivi des espèces.

Pourquoi protéger les tritons ? Quelles sont leurs spécificités ?

Deux espèces d’amphibiens avaient été recensées au sein de ce boisement lors de l’étude d’impact, avant le démarrage des travaux : le Triton palmé et le Triton ponctué. En France, toutes les espèces d’amphibiens sont protégées.
Ce sont des animaux très sensibles à la destruction de leur habitat et à la fragmentation des paysages. Ils vivent dans un habitat bien particulier entre eau et terre durant tout leur cycle de vie.

La reproduction a toujours lieu en milieu aquatique, généralement vers le mois d’avril. Les larves de manière semblable aux têtards, vont se développer dans l’eau jusqu’à la fin de leur développement, puis, le jeune triton pourra sortir de l’eau pour commencer sa vie d’adulte. Suivra ensuite une vie amphibie jusqu’à l’hiver où ils entament une période de repos, généralement à terre, sous une pierre ou des végétaux.

Triton observé dans la forêt domaniale de Verrières © DR

Une bâche avait été installée en 2017, à quoi sert-elle ?

En effet, un boisement d’un hectare et demi, situé juste au sud du chantier de l’atelier-garage du Tram 10, a été délimité en amont des travaux. Une bâche de protection a été installée tout autour de ce boisement, de manière à éviter que les tritons ne migrent en dehors de ce bois préservé et ne pénètrent sur le chantier.

Ce site a été choisi car il possède à la fois un boisement et qu’une noue y avait été repérée.

La bâche de protection – © William Beaucardet pour Ile-de-France Mobilités

Qu’est-ce qu’une noue ? Comment a-t-elle été restaurée ?

Une noue c’est un point bas naturel qui accumule les eaux de ruissellement et qui permet de créer un milieu aquatique favorable aux amphibiens, dont les tritons.

Avant les travaux, cette noue était totalement comblée par la litière forestière. Afin de pallier ce problème nous avons réalisé pendant l’hiver des travaux de restauration écologique. Nous avons tout d’abord recreusé la noue de manière à recréer un point bas. Nous l’avons par la suite imperméabilisée avec de l’argile de façon à retenir l’eau plus longtemps puis une coupe sélective a été effectuée de manière à favoriser l’ensoleillement de la noue et ainsi le développement de la végétation aquatique.

En haut : la noue avant, et en bas, la noue après la restauration © DR et William Beaucardet pour Ile-de-France Mobilités

 

Cette noue constitue maintenant un point d’eau permanent, qui ne va pas bénéficier seulement aux tritons mais à l’ensemble de la faune locale, pour s’abreuver notamment. Par ailleurs, toutes les pierres issues du creusement, ainsi que le bois issu de la coupe ont été réutilisés sur place afin de créer des abris pour les animaux. Des tas de bois et de pierres vont servir de gite d’hivernage pour les tritons et deux abris pour hérissons ont également été construits à proximité.

Abri pour tritons ©  William Beaucardet pour Ile-de-France Mobilités
abri pour hérissons © William Beaucardet pour Ile-de-France Mobilités

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel bilan tirez-vous de ces aménagements ?
Les travaux étant encore récents, il est tout d’abord nécessaire de laisser la nature reprendre ses droits avant de pouvoir observer les résultats de ces opérations. Mais nous sommes déjà satisfaits des aménagements réalisés puisque nous avons observé un grand nombre d’individus reproducteurs. Une trentaine d’individus ont déjà été dénombrés sur le site.

_ _ _ _ _ _

Pour aller plus loin : 

REPORTAGE ! UNE VIDEO POUR COMPRENDRE LA RESTAURATION DE LA FORÊT DE VERRIERES

Retour haut de page
Tram 10

Tram 10

Personnaliser les cookies

Nous avons recours à l'utilisation de traceurs statistiques afin de suivre et d’améliorer la qualité du site. Conformément à la règlementation en vigueur, ces données récoltées sont anonymisées. Vous pouvez accepter l'utilisation de ces traceurs en cochant les cases correspondantes ou les bloquer en les décochant.